of Fashion Shopping: An Interactive Digital Guide

Quelles sont les tendances qui vont influencer le shopping du futur dans le monde de la mode ? Du search visuel à la mode durable, nous avons dressé un panorama interactif des dernières tendances et innovations génératrices de croissance pour les retailers de mode, basées sur des données chiffrées.

Lors de cette expérience, vous découvrirez :

  • Comment les marques s’orientent vers une stratégie de search visuel basé sur l’IA pour transformer l’expérience client
  • L’écart de plus en plus réduit de la valeur de panier moyen entre mobile et ordinateur
  • La croissance rapide du marketing d’influence dans le monde de la mode et de la beauté
  • Comment plus de la moitié des marques directes (DTC) vont accroitre leurs revenus
  • Des tendances clés révélant les attentes des consommateurs en termes de mode durable et les actions que les marques peuvent mener pour y répondre.

Commencer l’expérience

Déverrouiller

Déverrouiller

Déverrouiller

Déverrouiller

Déverrouiller

Démarrez votre expérience digitale interactive

Des tendances chiffrées des consommateurs aux dernières innovations digitales, découvrez le futur du shopping de mode

Back to the top

L’Expérience Fashion propulsée par l’IA

L’intelligence artificielle transforme à vitesse grand V la manière dont les marchands interagissent avec leurs clients, et particulièrement dans e secteur de la mode. Plus de 75% de marchands de mode ont prévu d’investir dans l’IA rien qu’en 2019.

Voici quelques exemples de la manière dont les marques de mode se tournent vers la puissance de l’IA pour transformer l’expérience d’achat d’articles de mode, tout particulièrement grâce au search visuel.

VERS UNE TENDANCE DE SEARCH VISUEL

Les clients agés de 18 à 24 ans ont montré plus d’intérêt pour de la recherche visuelle que pour d’autres tecnologies émergentes telles que la réalité augmentée et les services de messagerie et live chat.

D’ici à 2021, les marques pionnères en matière de search visuel vont redesigner leurs sites marchands pour intégrer de la recherche visuelle, augmentant ainsi leur revenu en ligne de 30% en moyenne.

Mais certaines marques de mode sont déjà en avance en matière de recherche visuelle.

LES MARQUES PIONNERES EN MATIERE DE SEARCH VISUEL

ASOS utilise la recherche visuelle et la reconnaissance d’image pour inciter les visiteurs à mettre en panier : les acheteurs peuvent désormais prendre une photo des produits qu’ils découvrent en magasin physique et trouver des articles similaires sur le site Web.

La fonctionnalité de recherche visuelle sur l’appli mobile d’H&M offre la possiblité aux acheteurs de prendre ou de charger une photo de produit et de recevoir des suggestions de produits similaires.

Matchesfashion.com expérimente des avatars 3D personnalisés qui peuvent essayer des articles digitaux pour déterminer si leur taille ou leur forme conviennent à votre morphologie.

Back to the top

LE BASCULEMENT VERS LE MOBILE

Pendant des années, il a été commun d’affirmer que le canal mobile génèrait plus de trafic sur les sites e-commerce dans le secteur de la mode, mais que l’ordinateur génèrait une plus grande valeur de panier moyen. Ce n’est maintenant plus le cas.

Nos recherches ont démontré que l’E-commerce dans le secteur de la mode a atteint ce que nous appelons un «point de basculement vers le mobile»: la majeure partie des ventes en ligne d’articles de mode provient de smartphones.

LA PERFORMANCE MOBILE EN CHIFFRES

Les achats de mode en ligne sont vraiment devenus des expériences d’achat “mobile first” en termes de nombre de visites, du chiffre d’affaires total et de panier moyen. Les données de Nosto révèlent que :

→ Au cours du dernier trimestre 2018, la part du revenu généré sur mobile a dépassé celle de l’ordinateur, passant de 44 à 46%.
(en comparaison avec la part de revenu générée sur le canal mobile au premier trimestre 2018 de 37%, contre 50% sur ordinateur.

→ L’écart entre la valeur de panier moyen (VPM) sur mobile et ordinateur se rapproche

VPM Mobile : 90€
VPM Ordinateur : 111€

→ Alors que la part de trafic mobile poursuit sa croissance, les marchands qui adoptent des stratégies de personnalisation avancées pour augmenter encore le panier moyen et la conversion connaîtront une croissance bien meilleure que celle leurs concurrents.

PLUS DE RECHERCHES, ET MOINS DE TEMPS D’ATTENTE

Une analyse récente de Nosto des visites sur mobile de sites marchands de mode a révélé que les acheteurs passent en moyenne 163 seconds par visite. Le temps de visite sur mobile était 32% moins importante que sur ordinateur (239 seconds). Autrement dit, alors que les acheteurs en ligne augmentent leur nombre de sessions d’achat sur mobile, le temps moyen qu’ils passent à acheteur des articles en ligne diminue.

Quand le traffic mobile augmente de 5%, le temps d’achat en ligne diminue de 2%.

Back to the top

PLEINS FEUX SUR LE MARKETING D’INFLUENCE

Figurez-vous les influenceurs comme une horde d’évangélistes de marques hyper stylés qui ont le pouvoir de transformer un simple hashtag #OOTD («tenue du jour») en une source de revenus pour toute marque moderne. Aujourd’hui, 57% des entreprises de mode et de beauté utilisent le marketing d’influence pour renforcer la notoriété de leur marque – et 21% envisagent de faire de même l’an prochain.

L’ACCELERATION DU MARKETING D’INFLUENCE

Le nombre de plateformes et d’agences de marketing d’influence qui se créent sur le marché est en constante hausse :

2015 : 190
2016 : 335
2017 : 420
2018 : 740
2019 : 1,060
2020 : ?

LES CREATEURS VIRTUELS : LES PROCHAINS INFLUENCEURS ?

Alors que l’IA continue de façonner la manière dont les acheteurs interagissents avec les marques, elle rend les frontières plus floues en ce qui concerne les capacités des influenceurs.

Inlfuenceurs virtuels : personnalités digitales créées numériquement, capables de générer la même influence sociale que de véritalbes êtres humains.

→ Lil Miquela est une influenceuse de 19 ans qui compte plus d’1,5 million d’abonnés sur Instagram et un portefeuille de collaborations comprenant Barney’s et Supreme. Elle vit exclusivement dans le monde numérique.

Une armée d’influenceurs numériques en pleine croissance : la société de capital-risque Betaworks prévoit d’investir 200 000 dollars dans 10 startups dédiées à la création des meilleurs influenceurs numériques.

Back to the top

DER WANDEL ZUR OMNI-KONVERGENZ

Le commerce est déjà omnicanal : 73% des consommateurs utilisent plusieurs canaux pour naviguer et acheter leurs produits préférés. Avec plus de la moitié de pure players ouvrant des boutiques physiques pour aller chercher de nouvelles sources de croissance, et un grand nombre des plus grands distributeurs mondiaux fermant de nombreux magasins et concentrant davantage leurs efforts en ligne, nous nous dirigeons vers une «omni-convergence» : toutes les marques (ou quasi) deviennent omnicanales.

DU

En 2018, près de 6 000 magasins de marques et de détaillants bien établis ont fermé leurs portes, notamment Toys’R’US, Foot Locker ou encore Abercrombie & Fitch en France et en Europe.

Fermetures de Magasins aux Etats Unis

2018 : 5 854
Janvier-Avril 2019 : 5 994

Le Top 100 des marques directes (DTC) vont ouvrir 850 magasins physiques d’ici à 202374% d’entre elles vendent des vêtements et des accessoires de mode.

Nike est parvenu à trouver tirer le meilleur des boutiques physiques et en ligne en lançant son premier concept store Nike Live en 2018 : un magasin physique entièrement construit à partir de données en ligne et piloté par le numérique.

L’INGREDIENT SECRET ? L’UNIFICATION DES DONNEES COMPORTEMENTALES

L’unification des données est non seulement essentielle pour offrir une expérience d’achat personnalisée, mais elle est également l’élément prépondérant pour maîtriser la personnalisation du parcours d’achat omnicanal. Mais si les retailers prennent le virage de l’omnicanal, la plupart d’entre eux pensent ne pas l’avoir fait dans les règles de l’art.

65% des retailers ne sont pas satisfaits de l’unification actuelle de leurs données omnicanales.
75% des retailers ressentent le besoin d’investir plus de temps et d’argent pour adresser des messages personnalisés.

Back to the top

QUAND LE STYLE DEVIENT ECOLO

Une récente étude de Nosto sur la mode durable a révélé que 52% des consommateurs recherchent désormais des marques de mode qui valorisent et fabriquent des produits respectueux de l’environnement. Et non seulement cette préférence est globalement similaire pour tous les groupes d’âge, mais ces consommateurs ont également une idée claire de la manière dont les marques de mode peuvent répondre à leurs attentes.

LA MODE DURABLE EN CHIFFRES

→ 32% des consommateurs paieraient davantage pour des articles d’une marque qui, à leur avis, est engagée en matière de développement durable.
→ 46% des consommateurs préféreraient acheter des vêtements fabriqués de manière durable plutôt que de les acheter simplement parce qu’ils sont d’une marque renommée.
→ Seulement 23% déclarent comprendre le discour des marques de mode lorsqu’elles se déclarent engagées en faveur du développement durable.
→ 52% des consommateurs déclarent vouloir que le secteur de la mode devienne plus écolo, et ceci, pour tous les groupes d’âge :

55.5% – 18-24 ans
51% – 25-34 ans
54.5% – 35-44 ans
51.5% – 55- 64 ans

LES ATTENTES DES CLIENTS ENVERS LES MARQUES

45% des consommateurs déclarent qu’il est difficile de savoir quelles entreprises du secteur de la mode ou du vêtement s’engagent réellement en faveur du développement durable. La transparence est donc essentielle pour que les marques puissent répondre aux exigences des consommateurs en matière d’écologie pour :

  • réduire les emballages
  • offrir une rémunération équitable et de bonnes conditions de travail à leurs employés
  • utiliser des matérieux recyclabes ou compostables
  • fabriquer des vêtements conçus pour durer plus longtemps
  • utiliser moins de ressources (eau, électricité, matériaux)

Téléchargez l’étude complète réalisée auprès des consommateurs sur la mode durable afin de découvrir les nouvelles attentes des consommateurs et de comprendre comment votre marque peut adopter le développement durable.